METASYSTEMS SERIES

METASYSTEMS est une série d’installations en cinq parties, en direct, créées par James Batchelor et ses collaborateurs. Chaque partie peut-être effectuée indépendamment, combinée avec une des autres créations ou dans son ensemble.

METASYSTEMS analyse nos interactions humaines avec l’environnement, de l’individuel à l’universel. Tirant son inspiration de sites de construction de tours dans le quartier Hoddle de Melbourne, c’est une observation de l’évolution rapide du paysage que nous habitons. À travers une observation minutieuse des processus de construction, METASYSTEMS est une chorégraphie subtile et détaillée des constructions linéaires et rythmiques, un assemblage de béton et de corps humain. Cette œuvre hypnotique rythmiquement et très exigeante physiquement crée la conscience d’un monde en pleine mutation, un espace qui est à la fois construit et détruit.

« METASYSTEMS » est une œuvre extraordinairement intéressante et magnifique qui méritera un visionnage plus approfondi. Elle est remarquable par son originalité et sa complexité, et par sa démonstration passionnante de la maturité de la capacité de Batchelor à présenter des idées complexes sous forme de danse accessible. » – Bill Stephens, City News

Télécharger le dossier de présentation

PARTIE 1 : ESCAPE TO THE INFINITE (20 minutes)

Créée en 2014, une création qui a reçu la commande pour le Keir Choreographic Award à Melbourne. Elle comporte 3 performers et 64 briques en béton, qui sont assemblées pour former un espace rythmique  en constante évolution . La chorégraphie est inspirée par les procédés de construction du quartier Hoddle à Melbourne.

Productions Dancehouse Melbourne, Carriageworks avec le soutien de :

Australia Council for the Arts, ACT government through Arts ACT et le Canberra Theatre Centre

Escape to the Infinite au Festival Operaestate, Bassano del Grappa, Italie, en extérieur en cliquant ici.

PARTIE 2 : DUPLICATION (30 minutes)

Créée en 2015, cette création a eu sa première au Canberra Theatre Centre avec le soutien du Arts ACT. Elle comporte 4 performers, 256 briques de béton, DUPLICATION expérimente à l’échelle et avec une intimité encore plus proche entre les corps et le béton. Le focus chorégraphique  est construit sur les actions de maintenance et de déplacement comme le lavage des fenêtres, la peinture, le nettoyage et la construction échafaudages métalliques.

Soutiens du ACT government through Arts ACT, Canberra Theatre Centre et City of Melbourne.

DUPLICATION peut être combiné avec une autre création METASYSTEMS afin de former une soirée complète. Il a été combiné à plusieurs reprises avec ESCAPE TO THE INFINITE  et ASSEMBLAGE.

PARTIE 3 : MULTIPLICATION (30 minutes)

Créée en 2015 par James Batchelor lors d’une résidence à l’Australia Thailand Institute, soutenue par le gouvernement australien. MULTIPLICATION comporte 8 performers, 576 briques de béton. C’est la création la plus grande et la plus complexe de la série. La recherche chorégraphique est inspirée des échafaudages en bambou et le déplacement de structures verticales.

Soutiens Australian Government through the Department of Foreign Affairs, Trade and Creative Industries.

PARTIE 4 : ASSEMBLAGE (40 minutes)

Créée en 2015, ASSEMBLAGE a fait sa première au Fortyfivedownstairs de Melbourne avec le soutien de la ville de Melbourne. Une collaboration avec le XYZ Workshop, ce travail comporte 2 performers et 128 blocs imprimés en 3D. Il traîte des façons dont certains systèmes sont crées et affinés alors que les performers assemblent un puzzle de 128 blocs.

Soutiens City of Melbourne

PARTIE 5 : VIOLENCE (40 minutes)

Ce nouveau travail, VIOLENCE répond au processus physique de la démolition et une réaffectation des briques d’argiles à travers des relations simultanément belles et violentes avec le corps. Alors que le corps échoue les briques tombent et s’effritent. Les performers poursuivent leur tâche à trouver réconfort dans le positionnement du corps contre ces objets lourds et poussiéreux.

Soutiens 501 Art Space

« Metasystems est captivant à regarder. L’action est à la fois une installation en évolution constante avec un instrument de percussion qui souligne la pièce. » – Amitha Amranand, Bangkok Post

« Batchelor peut vous surprendre comme cela, c’est qui rend son travail important à suivre. » – Michelle Potter